Apprendre la méditation: choisir sa technique !

Apprendre la méditation: choisir sa technique !

Vous souhaitez vous mettre à la méditation 😀 ? Je vous félicite !

Sachez que la méditation, au sens général du terme, englobe d’autres pratiques comme l’auto-hypnose et la sophrologie. Le principe semble être le même pour les trois: On se place dans endroit calme et on se laisse guider par une bande son. Mais alors quelles sont les différences ?

Avant de vous lancer dans votre grand voyage vers l’éveil spirituel, je vous propose une définition rapide de ces trois pratiques afin que vous puissiez choisir celle qui vous convient le mieux.

meditation

La méditation (au sens propre !)

L’objectif de la méditation est d’être pleinement ancré dans le moment présent, débarrassé de tout jugement. C’est ce que l’on nomme la pleine conscience.

D’un part, cette pratique concerne la prise de conscience des sensations intérieures, comme les pensées, les émotions, la respiration, les ressentis du corps. D’autre part, elle concerne aussi les événements extérieurs, les bruits, les objets, les mouvements et les paroles des autres. Méditer c’est accepter et accueillir avec bienveillance toutes ces sensations en prenant du recul par rapport à celles-ci et en arrêtant de les jugers.

Ainsi, la méditation permet notamment de pouvoir observer son schéma de pensées. Elle permet de déceler les automatismes, les idées récurrentes, et d’observer ses réactions et ses ressentis face à celles-ci. Elle permet aussi d’identifier les événements extérieurs qui vont activer le mental, et de se rendre compte des effets de ce dialogue intérieur sur le corps.

La pratique débute généralement par la focalisation de la conscience sur la respiration. Cette dernière sert de point d’ancrage pour apprendre à se concentrer sur le  moment présent et y revenir lorsque les pensées tentent d’accaparer l’attention.

Il existe plusieurs sous-types de médiation bien particuliers mais ils sont tous reliés par les grands principes définis ci-dessus.

L'hypnose et l'auto-hypnose

L’hypnose à pour but d’entrer dans un état entre la veille et le sommeil. Cet état de transe permet d’accéder plus facilement au subconscient pour le reprogrammer. L’hypnose et l’auto-hypnose ont le même objectif. La différence réside dans le fait qu’en hypnose vous êtes guidé par un praticien qui peut adapter la séance à votre cas, et en auto-hypnose vous êtes accompagné par une bande son.

Cette pratique permet donc d’obtenir des effets thérapeutiques ciblés. On peut effacer un traumatisme ou changer un comportement, par exemple enlever la sensation d’envie et de manque face à la cigarette. De même, on peut avoir des objectifs plus “modeste” comme apprendre à son cerveau à rester calme et serein face aux situations qui apparaissent comme angoissantes.

L’hypnose peut également apprendre à votre cerveau à remplacer les pensées négatives et les doutes par des pensées d’espoir, par la vision de votre vie rêvée. Par conséquent, vous aurez la motivation et agirez pour construire ce rêve au lieu de ressasser vos échecs et vos peurs. Hum ? Vous avez dû vous rendre compte que ça sent un peu le vécu la :p ? Oui l’hypnose m’a permis de faire un bond en avant dans mon eveil spirituel. C’est ma pratique de prédilection (c’est que j’avais des tas choses à reprogrammer).

Contrairement à la méditation qui va permettre d’être ancré pleinement dans toutes les sensations de l’instant présent; l’hypnose est un plongeon à l’intérieur de soi-même pour se reprogrammer, pour guérir (hypnose Ericksonienne) ou faire évoluer (hypnose Humaniste) le subconscient et donc le conscient.

La sophrologie

La sophrologie est une pratique psycho-corporelle développée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Très inspirée de l’hypnose dans ses début, c’est à présent un mélange de diverses techniques d’hypnose, de méditation, de zen japonais, de yoga, et de relaxation physique.

Elle a une visée thérapeutique. En effet, elle tend à harmoniser le corps et l’esprit afin d’augmenter le sentiment de bien-être et la confiance en soi pour mieux gérer une situation présente ou à venir. Par exemple, elle est utilisée par de nombreux sportifs ou artistes pour mieux contrôler leur trac et gérer la pression. 

On parle de pratique psycho-corporelle car elle s’appuie sur les deux piliers: la relaxation et la visualisation. 
Premièrement, elle se centre sur le schéma corporel. La sophrologie considère le corps dans sa forme et sa capacité de mouvement, puis sa capacité de sentir et percevoir. Cette pratique va donc s’appuyer sur la détente musculaire et la respiration. 
Ensuite, le pratiquant va utiliser la visualisation. Il s’agit par exemple de mobiliser des souvenirs heureux du passé pour retrouver ces sensations et anticiper positivement une situation anxiogène. La visualisation peut aussi aider à se projeter dans l’avenir, de façon positive, en se visualisant de nouveau en bonne santé et avec des projets. 

La sophrologie est plus ancrée dans le réel et plus dynamique que la méditation ou l’hypnose. Ces deux dernières revêtent en effet un aspect plus spirituel. Personnellement je la vois un peu comme une technique de développement personnel qui mélange yoga et hypnose Ericksonienne (hypnose pour guérir).

Conclusion

Et là, catastrophe, vous vous rendez compte que vous auriez bien besoin des trois.

Alors par quoi débuter ? La réponse va vous plaire: On s’en fou ! 

Les trois pratiques débutent par une prise de conscience de la respiration, la relaxation du corps et l’entraînement à entrer dans un état modifié de conscience. Quelque soit la technique par laquelle vous commencez, ou les pratiques que vous avez déjà essayées, ce sont toutes des portes ouvertes les unes vers les autres. Vous pourrez toujours changer plus tard ! 😉

Partage d'expérience: mes débuts dans la méditation 🙂

Personnellement j’ai commencé par l’hypnose. Je trouve que c’est une technique à la fois  profonde et facile d’accès. C’est une bonne approche pour ceux qui ont tendance à avoir les pensées qui vagabondent beaucoup ou pour les flemmards (perso je suis dans les deux catégories :p ) .

Alors que la méditation guidée vous laisse souvent des pauses pour vous recentrer sur l’instant présent, l’hypnose vous prend par la main et vous guide tout au long du voyage. Ainsi, en hypnose vous n’êtes pas obligé d’être pleinement concentré. Vous pouvez vous laisser porter par la voix du praticien et votre subconscient travaillera pour vous. 

Pour apprendre à entrer très vite dans ce fameux état de transe (relaxation profonde à la limite en veille et sommeil) tant recherché, l’idéal est de faire au moins une séance avec un praticien. Avant même d’essayer la moindre bande son sur internet, je suis allée trois fois en cabinet. J’en avais gros sur la patate et encore une fois ma fameuse flemme de m’y mettre toute seule 😉 . Dès la deuxième session, il m’a été beaucoup plus facile d’entrer en transe. Et à partir de la troisième, c’était les doigts dans le nez ! De plus, la sensation d’apaisement en fin de séance était tellement magique que ça m’a donnée la motivation et l’énergie pour en faire à la maison.

Petite anecdote : Je ne pourrais pas vous donner les coordonnées de Céline, l’hypnotiseuse en OR que je suis allée voir. En effet, aux dernières nouvelles, elle fait encore le tour du monde ! Elle a vendu son cabinet en France pour partir en voyage avec un amour d’enfance fraîchement retrouvé. Si ça ce n’est pas un bel exemple de lâcher prise et d’accueil du bonheur !

Laisser un commentaire